Modélisation de données pour les arts actuels

ChroniqueWikidata

Dans le cadre de mon mandat de développement culturel numérique, nous planifions – avec le Conseil québécois des arts médiatiques, le Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec, le Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec et l’Alliance des arts médiatiques indépendants – mettre en oeuvre une première initiative de modélisation de données pour les arts actuels dans Wikidata.

Quelques mots sur Wikidata

Wikidata est une base de données gratuite, ouverte et multilingue qui fait partie de l’ensemble des projets chapeautés par Wikimedia. Le mouvement Wikimedia a pour objectif de partager gratuitement la somme des connaissances de ses utilisateurs à travers le monde. Wikidata est un projet qui appartient à la communauté et ne peut être acheté par une entité privée. Cette base de connaissance est un entrepôt pour les données structurées et liées qui sont utilisées dans les divers autres projets de Wikimedia, dont le plus connu est Wikipédia. Les données qui sont entreposées sur Wikidata sont libres de droits, ce qui rend possible leur réutilisation et leur connexion avec d’autres ensembles de données ouvertes, dans un écosystème de données liées.

Plusieurs organismes, regroupements et institutions culturelles québécois et canadiens argumentent en faveur d’une plus grande utilisation de Wikidata pour des raisons autant technologiques (utilisation des standards du web, porte d’entrée pour le web sémantique, interopérabilité) que politiques (ouverture, collaboration internationale, accessibilité des contenus et des informations qui appartiennent au domaine public ou qui sont financées par des fonds publics).

Une résidence documentaire

Nous proposons l’ouverture d’une résidence de recherche et documentation axée sur la modélisation de données pour les arts actuels sur Wikidata. Le ou la résident.e et moi-même travaillerons de concert avec des partenaires universitaires intéressés pour alimenter et orienter les efforts de documentation de notre milieu.

Dans un premier temps, nous contribuerons au wikiProject:VisualArts par la création, dans Wikidata, d’éléments qui pourront être utilisés comme qualificateurs avec la propriété “genre artistique” lors de la description d’oeuvres appartenant aux arts actuels. Il s’agit ici de créer le vocabulaire qui nous permet de documenter ces pratiques. Les nouveaux éléments créés seront recensés dans le tableau “Types of visual artworks”. 

Dans un second temps, nous entreprendrons la conception et la publication d’ensembles de propriétés recommandées pour décrire les oeuvres appartenant aux pratiques en arts actuels sur Wikidata. Il s’agit là de suggérer une “syntaxe” pour leur description. Cet exercice est un apport nouveau pour le milieu des arts visuels et il sera mené à la manière de ce qui est fait pour les salles de spectacle et les personnes travaillant en musique.

Nous organiserons ensuite une journée d’ateliers avec nos membres et notre milieu. Cet événement sera l’occasion de faire un retour d’expérience avec le/la résident.e, de présenter le travail accompli et de discuter des ajustements qui pourraient être apportés et des prochains chantiers de documentations qui pourraient être ouverts subséquemment. Nous prévoyons aussi mettre les mains à la pâte lors d’un atelier wiki pratique pour lequel les participant.e.s seront invité.e.s à apporter des contributions à Wikidata et Wikipédia en utilisant les outils développés lors du projet, ou encore à constituer des groupes de travail pour prendre en charge de nouveaux chantiers de documentation.

Une meilleure représentation des arts actuels

Les objectifs de cet effort sont multiples. Il vise d’abord à outiller notre milieu pour favoriser une meilleure documentation et donc un plus grand rayonnement des pratiques de nos artistes. La configuration actuelle du web nous permet de tracer une ligne directe entre les stratégies de documentation sur Wikidata et la visibilité de nos contenus culturels sur les moteurs de recherche les plus utilisés. Au delà de la notion de référencement sur les moteurs de recherche, les activités de documentation en ligne de nos pratiques artistiques appuient la constitution d’une mémoire collective et même la reconstitution de liens entre les différentes apparitions ou mentions d’un contenu, sur Wikipédia et Wikidata, dans la collection d’un ou plusieurs musées, dans une revue, un livre, une baladodiffusion, etc. La somme de ces multiples connexions favorise la découvrabilité des contenus ainsi liés. Les travaux de la Cinémathèque québécoise avec Savoirs communs du cinéma et de CAPACOA avec Un avenir numérique lié sont des exemples d’initiatives structurantes dans ce domaine, pour les milieux du patrimoine cinématographique et des arts de la scène. Avec notre projet, nous souhaitons jeter les bases d’une réflexion similaire pour le milieu des arts actuels par des actions ciblées. En jouant un rôle proactif dans la définition des modèles de données pour les arts visuels au sein d’une communauté d’intérêt internationale, nous faisons en sorte que ceux-ci soient plus inclusifs des pratiques en arts actuels.

L’initiative permettra également de valoriser les connaissances autour des arts actuels produites par les chercheuses et chercheurs de nos institutions universitaires. Ce faisant, nous souhaitons finalement intégrer les pratiques en arts actuels dans les catégories des “arts visuels” et marquer une distinction nette entre les pratiques artistiques indépendantes et les projets menés par les industries (dites créatives). En effet, nos regroupement ont pour mandat de défendre les arts indépendants. Ce mandat repose sur une définition systématique de nos pratiques appuyée par les travaux de chercheuses et chercheurs  et gagne à trouver un espace d’expression dans une base de données collaborative et ouverte. La modélisation de données pour les arts actuels participe ainsi à la reconnaissance de la spécificité de ces pratiques et assure l’inscription d’une trace à cet effet dans Wikidata.

Nous vous reviendrons au printemps 2020 avec des nouvelles de cette initiative!

À bientôt!

Isabelle L’Heureux